Dix œuvres d’art à voir à Paris

Les 10 tableaux et installations artistiques que nous vous présentons ici figurent parmi les plus célèbres au monde – à voir au moins une fois dans sa vie. Attention chefs d’œuvre !

1. La Joconde, de Léonard de Vinci

la-joconde-leonard-de-vinci

Nul besoin de présenter Mona Lisa : qu’on l’aime ou pas, c’est sans doute le tableau le plus connu dans le monde. Se frayer un chemin au milieu des objectifs des touristes relève de la performance. Mais à force de jouer des coudes, vous réussirez peut-être un jour à percer le mystère de cette grande dame – qui sait ?

Où la rencontrer : au Musée du Louvre. Where else ?

 

2. Impression, Soleil Levant, de Claude Monet

Impression_soleil_levant_Monet

Tout en jeux de lumière et en contrastes de gris et d’orangés, cette toile qui représente l’ancien avant-port du Havre au lever du jour n’est rien moins que le chef d’œuvre le plus représentatif de l’impressionnisme. C’est également la toile la plus emblématique de Monet.

Pour admirer ce bijou : direction le Musée Marmottan-Monet.

 

3. La Vénus de Milo

venus-de-milo

Majestueuse, altière, superbe… Mais où sont passés ses bras ? Figurez-vous que cette sculpture grecque qui pourrait représenter la déesse Aphrodite fut trouvée dans le sol par un paysan grec sur l’île de Milo. Au moment de sa découverte, ses bras manquaient et, à part quelques retouches minimes, elle a été laissée intacte. C’est l’un des chefs d’œuvre les plus connus du musée et son plus beau joyau d’art grec.

Pour la voir grande nature : il faudra s’armer de patience dans la queue du Musée du Louvre.

 

4. Les Nymphéas, de Claude Monet

claude_monet_-nympheas

Ce tableau vous est sans doute tout aussi familier que les œuvres que l’on vient de vous présenter, mais l’avez-vous déjà vu en vrai ? Présentée à 360° dans 2 pièces ovales dédiées du musée, l’œuvre complète est composée de 8 panneaux qui figurent les 4 saisons. Pour prolonger la visite, on vous recommande de visiter l’ancienne demeure de Monet à Giverny, entourée de son magnifique jardin d’eau d’où le peintre a réalisé ce tableau. À prévoir pour un prochain week-end de printemps.

Où admirer ce tableau : au Musée de l’Orangerie, dans le jardin des Tuileries.

 

5. Le Penseur, d’Auguste Rodin

Penseur_Rodin

Cette sculpture en bronze de Rodin représente un homme au corps nu et musclé, en pleine méditation. Plus précisément, elle figure Dante, l’auteur de La Divine Comédie, méditant sur son œuvre. Conçue à l’origine pour La Porte de l’Enfer, elle est devenue une œuvre autonome et monumentale, avec quasiment 2 m de hauteur. Une des sculptures les plus célèbres qui soient.

Où contempler ce colosse : au Musée Rodin.

 

6. Le Déjeuner sur l’herbe, d’Édouard Manet

Le_Dejeuner_sur_l_herbe_Manet

Un scandale ! C’est l’effet que produisit cette scène champêtre lorsqu’elle fut présenté au public en 1863. Ce qui choquait tant ? Le sujet, un nu féminin entouré de deux hommes en costume. Avec cette toile, Manet signe une œuvre provocante en forme de manifeste, et sans doute le premier tableau moderne.

Où (re)découvrir cette toile : au Musée d’Orsay.

 

7. Le Bal du Moulin de la Galette, de Jean Renoir

Bal_Moulin_Galette_renoir

Ce tableau dépeint un dimanche après-midi typique au Moulin de la Galette, dans la quartier de Montmartre, à la fin du 19e siècle. Les ouvriers ont coutume de s’y donner rendez-vous pour danser, boire et manger. Observez les effets de la lumière, mais aussi le mouvement et la joie qui transparaissent ! Assurément un autre chef d’œuvre de l’impressionnisme.

Où admirer cette scène de vie : au Musée d’Orsay.

 

8. La fontaine Stravinsky, de Nicky de Saint Phalle et Jean Tinguely

fontaine_stravinsky_jean_tinguely_niki_de_saint_phalle

©parisladouce.com

Avec ses 16 sculptures mécanisées, noires ou colorées, sirènes pulpeuses et oiseaux de feux, toutes animées par des jets d’eau, la fontaine Stravinsky (dite aussi fontaine des Automates) attire l’œil des passants du quartier de Beaubourg. Sonore, ludique et toujours en mouvement, elle apporte une note de joie et d’exubérance dans le paysage urbain.

Où voir cette fontaine surréaliste : place Igor Stravinsky, à côté du Centre Pompidou.

 

9. Les colonnes de Buren, de Daniel Buren

©Flickr

©Flickr

Les Deux Plateaux, mieux connue sous l’appellation des colonnes de Buren, est une installation à ciel ouvert tout en marbre noir et blanc et ornée de rayures verticales, classée monument historique. Avec ses 260 colonnes tronquées présentées comme sur un damier, cette œuvre urbaine de 3 000 m² nous invite à jouer et à retrouver notre âme d’enfant : on peut y grimper, y prendre la pause et investir le lieu à notre guise. Un pied de nez à l’architecture classique du Palais Royal.

Où retrouver cette installation contemporaine : dans la cour d’honneur du Palais Royal.

 

10. La Chambre de Van Gogh à Arles, de Vincent Van Gogh

La_Chambre_de_Van_Gogh_a_Arles

Dans une lettre envoyée à son frère Théo, Vincent Van Gogh s’explique sur son intention en peignant ce tableau : « Les murs lilas pâle, le sol d’un rouge rompu et fané, les chaises et lit jaune de chrome, les oreillers et le drap citron vert très pâle, la couverture rouge sang, la table à toilette orangée, la cuvette bleue, la fenêtre verte… J’avais voulu exprimer un repos absolu par tous ces tons divers. » On est fasciné par les perspectives troublantes de cette toile.

Où visiter La Chambre de Van Gogh à Arles : il existe 3 versions de ce tableau : la 1ère est au Musée Van Gogh à Amsterdam, la 2e à l’Institut d’Art de Chicago et la 3e… au Musée d’Orsay à Paris.

Paris Vintage : nos bonnes adresses

Nostalgie ou curiosité : qui n’a jamais rêvé de faire un saut dans le passé ? Remonter le temps est une chose à laquelle chacun d’entre nous a sans doute déjà songé en secret. Si les machines qui le permettent n’existent pas encore (à notre connaissance !), il existe quelques moyens détournés pour nous aider à retrouver les saveurs d’antan. Et effleurer du bout des doigts, des oreilles, des yeux, des papilles, le parfum des années 20, 30, 40, 50, ces années un peu folles que l’on aurait aimé connaître.

Papilles d’antan

Ce sont des lieux qui ont vu l’histoire se dessiner au bord de leurs comptoirs en zinc. Ils ont accueilli l’intelligentsia du début du siècle dernier. Régalé les artistes de leurs plats roboratifs. Etanché la soif des écrivains, peintres et philosophes dont les noms résonnent à nos oreilles et font écho à notre patrimoine culturel.

Créé en 1686, Le Procope est l’un des plus anciens cafés littéraires de Paris. Fréquentés par Rousseau, Voltaire, Balzac, Hugo puis plus tard par les révolutionnaires Robespierre et Danton, c’est un haut lieu culturel dans lequel vous pouvez déjeuner et dîner sous les portraits des personnages ayant participé à la renommée de ce restaurant. Dans un décor d’époque, parterre en marbre, lustres de verre, c’est le lieu idéal pour revoir ses cours d’histoire en se régalant.

Le_Procope

À la Closerie des Lilas, boulevard Montparnasse, se sont côtoyés Apollinaire, Alfred Jarry ou encore Paul Verlaine au début du XIXème siècle. Plus tard, les américains Hemingway, Fitzgerald, Miller ont trouvé dans cette brasserie un lieu d’échanges et une cuisine française typique. Aujourd’hui encore, la Closerie perpétue cet engouement pour la littérature en attribuant un prix littéraire féminin « Le prix de la Closerie des Lilas ». Il faut y aller pour s’imaginer les grands penseurs du siècle dernier.

Bond dans le temps avec Le Béguin, nous sommes dans les années 50 ! Comptoir en zinc, luminaires chinés, chaises dépareillées, affiches vintage, on vient dans ce petit troquet logé dans une impasse près de la place de Clichy, pour retrouver un brin d’après-guerre autour d’une cuisine simple et savoureuse.

Parfois c’est une saveur d’enfance qui se rappelle à nos papilles et nous réjouit le cœur. Vous souvenez-vous des roudoudous, des caramels mous et des petits pois aux lardons ? Depuis le 18ème siècle, A La Mère de Famille, l’une des plus anciennes confiseries de Paris, vous régale de douceurs. Devanture vert sapin, enseigne en lettres dorées, caisse à l’ancienne et comptoirs en bois, la boutique semble n’avoir jamais changé et regorge de bocaux remplis des confiseries dont le parfum nous ramène à nos tendres années.

mere-famille

Photos d’époque

Le grain épais, l’imperfection ou la finesse de la lumière, posée ou improvisée, la photographie argentique renaît de ces cendres et vous rappelle les célèbres clichés de Doisneau ou Cartier-Bresson. Voici plusieurs idées pour retrouver la magie des photos du passé.

Lauren Bacall, Gainsbourg, Joséphine Baker, Alain Delon, Piaf, les plus grands artistes du XXème siècle ont été photographiés par le célèbre Studio Harcourt. Leurs portraits en noir et blanc à la lumière si particulière ont fait leur renommée. Le temps d’une séance photo, vous aurez la sensation d’être une star du siècle dernier, car il est possible de se faire le tirer le portrait au studio.

Pour les adeptes de l’argentique et du charme suranné des photomatons qui livraient des photos toujours pleines de surprises, Fotoautomat a disposé des photocabines dans plusieurs lieux de Paris. Une belle manière de remettre au goût du jour et retrouver ces petits portraits uniques que l’on découvrait dans le portefeuille de nos parents, à insérer dans le votre désormais !

photomaton-fotoautomat-1

Nostalgie nocturne

Certains soirs, la nostalgie des soirées Belle Epoque, des clubs de jazz à la lumière tamisée, des spectacles légers refait surface et l’on aimerait replonger dans ces années de liberté et de folie.

Le célèbre Moulin Rouge tient cette promesse ! Le cabaret a su préserver cette ambiance music-hall dont Mistinguett puis Piaf furent les vedettes. Les revues proposées aujourd’hui vous propulsent encore dans la culture populaire des Années Folles. Une parenthèse nostalgique rafraichissante.

Et pourquoi pas un spectacle burlesque ? Nés au XIXème, les spectacles légers de cabaret coquins et comédie légère, reviennent après un long sommeil. L’esthétique rétro et pin-up des artistes en spectacle, les plumes et les paillettes vous entraînent dans un rêve éveillé. Le Cabaret Burlesque du Burlesque Klub propose chaque fin de semaine des effeuillages entre glamour et humour.

Le Caveau de la Huchette c’est le jazz et le swing des années 50 ! Dans une cave souterraine un peu décatie, c’est une fenêtre ouverte sur la musique live dont la programmation  de qualité change régulièrement. On y va pour swinger comme si le temps s’était arrêté !

Cocktails de souvenirs

Quoi de plus vintage qu’un décor qui ressemble à ces bars américains pendant l’époque de la prohibition ou une maison qui rappelle celle de ses grands-parents ?

Le Moonshiner fait partie de ceux-ci, c’est un « speakeasy », un bar caché derrière une porte dérobée. Ici, c’est par la chambre froide d’une pizzeria du 11ème arrondissement que l’on y accède. Lumière tamisée et fauteuils en cuir pour siroter des cocktails dans une ambiance feutrée et se prendre pour Al Capone le temps d’une soirée.

moonshiner

Changement de décor chez Marlusse et Lapin, ce bar de Pigalle où l’on déguste un verre comme si l’on passait une soirée chez sa grand-mère. Papier peint fleuri, portraits en noir et blanc accrochés au mur, armoire normande et lit en guise de banquette. Chez Marlusse et Lapin, on savoure un verre d’absinthe dans un décor qui nous rappelle nos meilleurs souvenirs chez nos grands-parents.

S’il n’est pas possible de remonter le temps, voici quelques idées pour goûter à ces douces années -folles ou d’après-guerre- le temps d’un verre, d’un spectacle, d’un dîner. Et pour vous les remémorer au quotidien, vous pouvez agrémenter votre intérieur en encadrant les clichés parisiens revisités par les Editions Leconte.